La tombe | Question n°1

Est ce que les mort entendent les vivants :

Question n°1 :

Dans un des cours de la série audio sur la tombe, vous parlez du hadith « les gens du fossé » et que le Prophète – ‘aleyhi salat oua selem – s’est adressé à eux.

Ma question est comment comprendre ce hadith et les versets ci dessous : «  Tu ne peux faire entendre les morts ni faire entendre l’appel aux sourds quand ils s’enfuient en tournant le dos.  » [Sourate An-Naml – Verset 80]

«  De même, ne sont pas semblables les vivants et les morts. Allah fait entendre qui Il veut, alors que toi [Muhammad], tu ne peux faire entendre ceux qui sont dans les tombeaux.  » [Sourate Fatir – Verset 22]

Et plus généralement : « Est ce que les mort entendent les vivants (je ne parle pas d’invocation en leur faveur) mais le simple fait que des gens soit à coté de la tombe et parle entre eux ?

Barak Allah ou fikoum.




بسم الله الرحمن الرحيم
Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.


Pour la première question : la réponse se trouve dans la série audio sur la tombe, où j’ai rappelé la parole du Hafidh Ibn Hajar (qu’Allah lui fasse miséricorde) qui donne l’interprétation faite par beaucoup de savants du verset : « Tu ne peux faire leur faire entendre ce qui leur est profitable « .

Pour la deuxième question : ceci fait partie de l’invisible, et ce que l’on sait de l’invisible relatif (al-ghayb a-nisbi) nous est révélé par le Coran et la Sounnah uniquement. Par conséquent affirmer que le mort entend ce qui est cité dans la question ou autre, ceci demande la présence d’une preuve du Coran ou de la Sunnah sinon nous ne pouvons l’affirmer. Le mort entend les pas de sa famille qui s’éloignent, nous le savons par preuve, mais nous ne pouvons faire d’analogie à ceci car c’est du domaine de l’invisible. Pour le reste comme les paroles des gens ceci n’est appuyé d’aucune preuve comme l’ont rappelé les gens de science. Wa Allahou a`lam

wa Allahou al mouwafiq.

Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 24/05/1429 – 19/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite